Nombreuses sont les célébrations religieuses ; noël, pâques, Pentecôte, Chandeleur, l’épiphanie… Ces célébrations ont toutes leur propre histoire et leurs particularités. Aussi important l’une que l’autre, certains sont moins connus malgré leur importance. Beaucoup ne savent pas l’existence de l’épiphanie. Sur certains calendriers, la mention de cette fête n’est pas toujours très claire. Afin d’apporter plus de précision sur cette fête, quels sont alors les points importants qui méritent d’être connus à propos de cette fête ?

Origine de l’épiphanie

L’épiphanie est une fête religieuse. Elle est célébrée par les croyants catholiques. Elle symbolise la venue et l’incarnation du Messie dans le monde. C’est le jour de l’épiphanie qu’il reçoit la visite et l’hommage des trois mages. Son autre appellation est la théophanie qui signifie la manifestation de Dieu. Le mot épiphanie est un substitut féminin latin qui signifie manifestation ou apparition. 

À l’origine, c’est une fête lunaire. Dans le grec ancien, le mot épiphanie signifie « illustre, éclatant et brillant ». Cette fête s’inscrit dans le calendrier chrétien dans le cycle qui commence au solstice d’hiver. Le solstice qui par extension signifie la renaissance de la lumière qui est à l’origine de toutes choses.

Traditions liées à l’épiphanie

Diverses coutumes sont nées à partir de cette fête. Cependant, les régions ne se ressemblent pas toutes. Il existe des pays qui ne célèbrent pas cette période de l’année ou seulement ignorent la tradition. En France, en Suisse et en Belgique depuis le Moyen Âge, une galette des Rois ou un gâteau des Rois est dégusté le jour de l’épiphanie. C’est une pâtisserie qui contient une fève. À partager en parts égales, celui ou celle qui reçoit la fève dans sa part est nommé symboliquement roi ou reine. Le partage des parts est effectué par l’enfant le plus jeune de la famille. Placé sous la table, il décide à qui la prochaine part sera destinée. Cette tradition s’appelle « tirer les rois ». La part de la galette est appelée « part du Bon Dieu » ou « part de la Vierge » ou encore « part du pauvre ». La fève est souvent une figurine cachée dans la pâte avant la cuisson de la galette. La galette a été choisie par sa forme particulière. Ronde et dorée, elle fait allusion au soleil. Cela semble un choix très judicieux vu la particularité lunaire de cette fête.

Cette pratique a vu le jour dans les saturnales de la Rome antique. À l’époque, une inversion s’imposait. Cette inversion consiste à ce que les esclaves deviennent rois pendant un jour.

Date de célébration de l’épiphanie

La célébration de cette fête se déroule généralement le 6 janvier. En effet, à partir de cette date les jours commencent à s’allonger de façon sensible. C’est pour respecter les origines de la fête que cette date a été fixée sans oublier les origines bibliques. Cependant pour les catholiques, depuis 1971 il existe des régions où ce n’est pas un jour férié. Alors il convient de fêter l’épiphanie le deuxième dimanche après Noël. 

Thank you for your vote!
Post rating: 0 from 5 (according 0 votes)